Le blog de l'école d'autrefois
Diminuer le text
Agrandir le text

Nuit des Musées

S’il y a bien une chose originale à faire un samedi soir, c’est de visiter un musée. Or, par chance, ce samedi 17 mai c’est la Nuit Européennes des Musées. Et parce que la chance est avec nous, le musée de la Tour Nivelle est justement ouvert de 19h30 à 23h ! Et en plus gratuitement !

Dès 20h, le public est invité à la présentation officielle de la réédition de Nêne, le roman pour lequel Ernest Pérochon a obtenu le Prix Goncourt en 1920. Les éditeurs de cet ouvrage, au format poche, ne sont autres que les Amis de la Tour Nivelle. En effet, au cours de leur visite du musée, de nombreux visiteurs découvrent un auteur qu’ils connaissent rarement, ou seulement de nom pour les Deux-Sévriens. Cette prise de contact abouti souvent à l’envie de lire Ernest Pérochon. Or, devant le constat qu’il n’est pas toujours facile de trouver ses ouvrages, l’association de la Tour Nivelle a décidé de rééditer l’œuvre la plus connue de l’écrivain. Ce projet de réédition a été mené grâce au soutien financier de la Région Poitou Charente et du Député Jean Grellier.

C’est autour d’un apéritif original que le lancement officiel du livre sera donné. N’hésitez donc pas à venir dès le début de soirée…

Afin de poursuivre la nuit de façon festive, Pascal Guérin et ses élèves du Conservatoire de musique de l’Agglomération du Bocage Bressuirais vous entraînerons avec leurs violons traditionnels dans une veillée du temps d’Ernest Pérochon. Pour les accompagner, assis au coin de la cheminée et éclairée à la bougie, Jean-François Miniot vous contera des histoires que nos arrière-grands-parents se seraient plu à écouter.

Pour terminer la soirée, des cours du soir un peu particuliers seront proposés par l’animateur du musée. Un effet, il vous invite à une visite animée de la salle de classe, mais la découverte de l’école d’autrefois peut devenir inattendue et drôle, surtout quand l’on doit écrire la morale dans la pénombre…

 

 

Praesent sit mattis amet, Lorem venenatis Aliquam venenatis, adipiscing ipsum ante.