Le blog de l'école d'autrefois
Diminuer le text
Agrandir le text

Le logement de fonction

Chaque école publique possédait des salles de classe mais également un logement de fonction. Les instituteurs et institutrices étaient ainsi hébergés sur leur lieu de travail.

Logement de fonctionA la fin du XIXe siècle, très souvent dans les bourgs ruraux, le logement de fonction était intégré à la mairie. L’instituteur était alors également le secrétaire de mairie.

A la Tour Nivelle, le logement qui fait face aux salles de classe donne une allure imposante à cette école. L’objectif était notamment d’imposer, par le monumental, cette institution phare de la IIIe République. Cette dernière devait s’imposer dans des zones rurales où catholicisme et forces monarchistes étaient dominants.

Autrefois, L’instituteur habitait dans l’école

Logement de fonction intérieurA l’origine, le logement en abritait deux. Chaque instituteur pouvait loger avec sa famille, à moins que les deux postes ne soient pris par un couple d’enseignant. Ce double logement est encore visible grâce à l’escalier double qui permet l’accès à l’étage du bâtiment.

Désormais, le rez-de-chaussée reçoit l’exposition permanente consacrée à Ernest Pérochon.

A l’étage, une bibliothèque de livres scolaires permet de feuilleter de nombreux ouvrages d’arithmétique, de lecture, de prix… Livres de son enfance pour certains ou découverte d’anciennes méthodes et de sujets étranges pour d’autres…

A l’étage également, une cuisine et une chambre reconstituées nous replongent dans le quotidien des instituteurs mais aussi des enfants de la première moitié du XXe siècle.

Découvrez la classe 1900 →

amet, felis porta. dolor dapibus Sed commodo elit. vel, ut libero